Le Vermont est le premier État à vacciner partiellement au moins 80 pour cent de sa population éligible.

Vues: 14
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 39 Second

Le Vermont a vacciné au moins partiellement 80% des résidents de 12 ans ou plus, ce qui lui permet de lever toutes les restrictions pandémiques restantes de l’État, a annoncé lundi le gouverneur Phil Scott.

Les données fédérales ont confirmé que l’État a franchi le cap des 80 pour cent en premier, tandis que les taux de vaccination en retard ailleurs ont a mis en péril l’objectif national du président Biden d’obtenir tirs dans les bras d’au moins 70 pour cent des adultes de plus de 18 ans avant le 4 juillet.

« Je suis très fier d’annoncer que le Vermont est désormais devenu le premier État du pays à vacciner plus de 80 % de sa population de 12 ans et plus », a déclaré M. Scott lors d’une conférence de presse lundi.

Le Vermont a très bien réussi à gérer le coronavirus. Une base de données du New York Times montre que l’État a signalé moins de cas et moins de décès, par rapport à sa population, que tout autre État à l’exception d’Hawaï. Le Vermont a vacciné 83 pour cent de sa population adulte, âgée de 18 ans ou plus ; Hawaï et le Massachusetts sont les seuls autres États à avoir dépassé les 80 % selon cette mesure.

« Non seulement nous menons les États-Unis, mais le Vermont est désormais un leader mondial des vaccinations pour vaincre Covid-19 », a déclaré M. Scott. « Notre État a montré au monde ce qui est possible lorsque vous avez un groupe de personnes avec la bonne attitude qui suit les données et fait confiance à la science médicale. »

Le nombre de nouveaux tests positifs signalés quotidiennement à travers le pays semble se stabiliser après avoir baissé régulièrement pendant des mois. Les experts craignent que les États à faible taux de vaccination, surtout dans le sud, pourrait incuber de nouvelles épidémies.

M. Scott, un républicain, a levé son le mandat de masque de l’État et les restrictions de capacité pour les personnes vaccinées le 14 mai. Il a déclaré que l’état d’urgence du Vermont prendrait fin mardi.

« C’est vraiment très simple : il n’y a plus de restrictions d’État liées au Covid-19 », a-t-il déclaré.

Les habitants du Vermont doivent toujours respecter les réglementations fédérales en matière de pandémie, et les entreprises seront autorisées à prendre des mesures de sécurité comme exiger des masques si leurs propriétaires choisissent de le faire, a-t-il déclaré.

« C’est quelque chose que les entreprises doivent décider elles-mêmes », a déclaré M. Scott.

De nombreux États ont assoupli ou supprimé la plupart de leurs restrictions pandémiques, y compris certains avec des taux de vaccination bien inférieurs à ceux du Vermont.

M. Scott a félicité les responsables de la santé publique pour le programme de test et le déploiement du vaccin de son État. Mais il a noté que le travail du Vermont était loin d’être terminé.

« Nous continuerons à vacciner autant de Vermontois que possible, car chaque injection donnée aujourd’hui, demain et dans les semaines à venir est tout aussi importante que celles que nous avons administrées hier », a-t-il déclaré.

Amy Schoenfeld Walker a contribué au reportage.

#Vermont #est #premier #État #vacciner #partiellement #moins #pour #cent #population #éligible

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *