Le CDC n’enquêtera pas sur les infections bénignes chez les Américains vaccinés

Vues: 10
0 0
Temps de lecture:1 Minute, 46 Second

Elle n’est toujours pas revenue à ses courses quotidiennes de trois milles avec son chien à cause de l’essoufflement. «Je suis jeune, 43 ans, en bonne santé, sans conditions préexistantes, mais vous me trouvez souvent maintenant sur le canapé au repos», a déclaré Mme Cohn.

«Les gens ne veulent-ils pas savoir à ce sujet?» elle a demandé. «Où vont les gens comme moi? Que se passe-t-il ensuite? Les pratiquants de ma vie ont été choqués et essaient de trouver comment aller de l’avant, mais il y a tellement de questions. Et si personne n’étudie cela, il n’y aura pas de réponses.

Une autre raison invoquée pour ne pas suivre toutes les infections révolutionnaires est qu’elles ne risquent pas d’entraîner une nouvelle propagation du virus. Mais les preuves scientifiques ne sont pas concluantes, disent certains experts.

À l’Université Rockefeller, qui teste régulièrement les étudiants et les employés pour le coronavirus sur son campus à New York, des infections révolutionnaires ont été identifiées chez deux femmes qui avaient été entièrement vaccinées et avaient développé des réponses immunitaires robustes après l’inoculation, selon une étude. publié dans le New England Journal of Medicine.

Les deux femmes vaccinées, une femme de 51 ans et une femme de 65 ans, ont développé des symptômes bénins de Covid-19; le séquençage viral a révélé qu’ils avaient été infectés par des variants. «L’une des personnes avait une charge virale extrêmement élevée», a déclaré le Dr Robert B. Darnell, chercheur à la Institut médical Howard Hughes et l’auteur principal de l’article.

Le patient n’est connu pour avoir propagé la maladie à personne d’autre, a-t-il déclaré. Pourtant, dit-il, «elle avait deux fois le nombre de charge virale transmissible dans une goutte de salive en tête d’épingle.

Diana Berrent, fondatrice de Survivor Corps, un groupe de personnes atteintes de Covid-19, a appelé à l’établissement d’un registre national de toutes les personnes atteintes de Covid-19, y compris celles qui avaient des cas légers et asymptomatiques, afin de collecter autant de données que possible pour de futures recherches.

#CDC #nenquêtera #pas #sur #les #infections #bénignes #chez #les #Américains #vaccinés

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *