De nouveaux cas de Covid-19 ont chuté de façon spectaculaire dans les maisons de soins infirmiers après la vaccination

Vues: 9
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 22 Second

Les résidents des foyers de soins, considérés parmi les plus vulnérables au Covid-19, semblent bénéficier d’une protection significative contre la vaccination, selon une nouvelle étude publiée mercredi dans le New England Journal of Medicine.

Dans une lettre à l’éditeur, les chercheurs ont déclaré que l’utilisation de vaccins semblait également protéger les résidents des maisons de retraite qui n’ont pas été vaccinés. Cette découverte suggère, selon les chercheurs, que les résidents non vaccinés bénéficient lorsque d’autres autour d’eux reçoivent le vaccin.

«Ces résultats montrent l’efficacité dans le monde réel» des vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna «dans une population vulnérable des maisons de retraite», ont écrit les chercheurs.

Les résultats sont conformes aux directives récentes des Centers for Disease Control and Prevention concernant les avantages protecteurs de la vaccination. L’agence fédérale, dans l’espoir d’encourager la vaccination à grande échelle, a déclaré que ceux qui se font vacciner font face à un risque considérablement réduit, mais un risque considérable demeure pour ceux qui ne le font pas.

La population des foyers de soins a été l’une des plus durement touchées pendant la pandémie; les résidents étaient confrontés à une menace importante en raison de la facilité de propagation à proximité des personnes dont le système immunitaire était affaibli. Depuis le début de la pandémie aux États-Unis, plus de 132000 habitants sont décédés, représentant environ un tiers de tous les décès du pays dus à Covid-19.

L’étude publiée mercredi a attiré plus de 20 000 résidents de 280 maisons de retraite médicalisées dans 21 États. Parmi ceux-ci, près de 4 000 n’étaient pas vaccinés et les autres ont reçu les vaccins Pfizer ou Moderna. Environ 70 pour cent avaient reçu deux doses.

L’étude a porté sur les résidents des maisons de soins infirmiers qui avaient reçu au moins une dose au 15 février et sur toute personne présente dans les établissements le premier jour de leur clinique de vaccination qui n’avait pas encore été vaccinée au 31 mars.

Après avoir reçu une première dose, 4,5% des résidents ont encore contracté le virus, bien que la plupart des cas soient asymptomatiques, ont écrit les chercheurs. Parmi ceux qui ont reçu la deuxième dose, seulement 0,3% ont contracté le virus après 14 jours.

L’avantage a été transféré à ceux des mêmes maisons de soins infirmiers qui n’ont pas été vaccinés. Leur taux d’infection a chuté de 4,3% à 0,3%. Pour tous les groupes, la plupart des infections étaient asymptomatiques; et le taux d’infections symptomatiques et asymptomatiques a diminué avec le temps.

«Une couverture vaccinale solide parmi les résidents et le personnel, ainsi que l’utilisation continue de masques faciaux et d’autres mesures de contrôle des infections, est susceptible de protéger un petit nombre de résidents non vaccinés», ont écrit les chercheurs.

#nouveaux #cas #Covid19 #ont #chuté #façon #spectaculaire #dans #les #maisons #soins #infirmiers #après #vaccination

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *