Opinion | Le flibustier qui a sauvé le collège électoral

Vues: 17
0 0
Temps de lecture:1 Minute, 49 Second

Mais ce qui se passait était assez évident, surtout après 1968, lorsque le collège électoral avait presque permis à un raciste impénitent de détourner l’élection présidentielle. «Vous n’aviez pas besoin d’un cerveau pour dire:« Hé, qu’est-ce qu’il y a derrière tout ça? », A déclaré M. Berman. «C’était là. C’était l’éléphant dans la pièce.

Tout au long de 1970, alors que M. Bayh s’efforçait de faire voter l’amendement, la menace d’un flibustier se cachait. Il a tenté de combattre le feu par le feu, menaçant son propre flibustier de la nomination par M. Nixon de G. Harrold Carswell à la Cour suprême. La nomination a finalement échoué, mais M. Bayh avait perdu un temps précieux.

Les sudistes ont réussi à retarder l’amendement avec diverses tactiques tout au long de l’été. En septembre, ces tactiques avaient été épuisées et l’obstruction systématique a commencé.

M. Bayh avait besoin de 67 voix pour mettre fin à l’obstruction systématique, connue sous le nom d’invocation de cloture. (Quelques années plus tard, le Sénat a abaissé le seuil de cloture à 60.) À mesure que septembre avançait, il avait du mal à sortir du milieu des années 50.

Cet obstacle à double supermajorité a exaspéré M. Bayh et son personnel. «Nous avions déjà besoin d’un vote des deux tiers!» M. Berman a dit, faisant référence à l’exigence de toutes les modifications constitutionnelles. « C’était comme, dans le football, une pénalité de 15 verges pour empilement. » Seulement, il n’y a pas eu de pénalité.

Néanmoins, M. Bayh était convaincu que si l’amendement pouvait obtenir un vote complet, il serait adopté. Le différend sur le collège électoral n’était pas partisan, comme c’est le cas aujourd’hui. «La question primordiale», a déclaré le sénateur Howard Baker, le républicain du Tennessee, «est le droit fondamental de chaque citoyen de voter qui n’a ni plus ni moins de poids que celui de tout autre citoyen.»

Le 29 septembre 1970, le Sénat a voté sur l’opportunité de mettre fin à l’obstruction systématique et d’aller de l’avant avec l’amendement. Les partisans de l’amendement ont perdu cinq voix. Aucun effort pour passer à un vote populaire national n’a été aussi proche depuis.

#Opinion #flibustier #qui #sauvé #collège #électoral

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *