L’homme est accusé d’avoir menacé de tuer Biden

Vues: 15
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 52 Second

Un homme de 27 ans qui a passé plusieurs appels téléphoniques à la Maison Blanche dans lesquels il menaçait de tuer le président Biden et des agents des services secrets a été arrêté en Caroline du Nord pour des accusations fédérales, ont annoncé jeudi des responsables.

L’homme, David K. Reeves de Gastonia, qui a proféré des menaces de fin janvier à début février, a déclaré lors d’un appel à la Maison Blanche: « Je vais couper l’année », selon une plainte pénale fédérale non scellée le Jeudi au tribunal de district américain du district ouest de Caroline du Nord. Il a également proféré des menaces lors d’appels à la police du Capitole des États-Unis et à un agent des services secrets, ont déclaré les procureurs.

M. Reeves, qui a été arrêté vendredi, est resté en détention après une audience du tribunal jeudi.

Kevin A. Tate, un défenseur public fédéral représentant M. Reeves, a déclaré dans un courriel que son client avait plaidé non coupable et recevait des évaluations de santé mentale.

La peine maximale pour avoir menacé le président est de cinq ans de prison et une amende de 250 000 dollars, a déclaré Andrew Murray, l’avocat américain du district, dans un communiqué.

Crédit…WSOC-TV

M. Reeves a un casier judiciaire datant de 2009, lorsqu’il a été accusé de cambriolage, et a été plus récemment accusé d’avoir violé une ordonnance de violence familiale et «utilisation illégale du numéro 911», selon la plainte.

Selon la plainte, lorsqu’un agent des services secrets a appelé M. Reeves le 1er février pour s’enquérir d’une menace qu’il avait faite lors d’un appel téléphonique à la Maison Blanche le 28 janvier, disant qu’il prévoyait de «couper les têtes», M. Reeves a dit à l’agent qu’il n’avait rien fait de mal, citant son droit à la liberté d’expression dans le premier amendement.

Puis, quelques minutes plus tard, affirment les procureurs, M. Reeves a appelé le même agent des services secrets et a répété les menaces. M. Reeves «a déclaré qu’il tuerait tout le monde», selon la plainte, ajoutant qu’il avait «ensuite déclaré qu’il tuerait tout le monde s’il avait une voiture, puis une arme à feu et une habilitation de sécurité afin de pouvoir s’approcher suffisamment pour tuer tout le monde. « 

M. Reeves a de nouveau appelé l’agent le 1er février et a menacé de le tuer, selon la plainte.

Ce soir-là, M. Reeves a de nouveau appelé la Maison Blanche. «Je vais venir tuer le président», a-t-il dit, selon la plainte. «Je vais tuer les services secrets, parce que je possède toute cette planète.»

M. Reeves « a ensuite demandé aux services secrets américains de venir le chercher et de l’emmener à la Maison Blanche pour qu’il puisse frapper le président au visage, s’asseoir sur sa chaise et y rester jusqu’à sa mort », indique la plainte.

Peu après 22 heures le 1er février, M. Reeves a appelé la police du Capitole et a proféré d’autres menaces, selon la plainte.

Le lendemain, M. Reeves a de nouveau appelé l’agent des services secrets qu’il avait menacé, selon la plainte, et une fois de plus menacé de le tuer.

Le mois dernier, un homme du Connecticut a reçu une peine de neuf ans pour avoir menacé de tuer le président Donald J. Trump et d’autres personnes.

#Lhomme #est #accusé #davoir #menacé #tuer #Biden

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *