Loujain al-Hathloul, militante saoudienne des droits des femmes, libérée de prison

Vues: 22
0 0
Temps de lecture:1 Minute, 40 Second

BEYROUTH, Liban – L’un des militants les plus éminents d’Arabie saoudite, Loujain al-Hathloul, a été libéré mercredi après que le royaume l’ait emprisonnée pendant près de trois ans pour des accusations que les gouvernements occidentaux et les groupes de défense des droits de l’homme ont catégoriquement rejetés comme étant politiquement motivés.

«Loujain est à la maison», la sœur de Mme al-Hathloul, Lina écrit sur Twitter avec une photo d’elle-même souriant largement lors d’un appel vidéo avec sa sœur. Une autre sœur, Alia, a écrit que Mme al-Hathloul était retournée au domicile familial à Riyad, la capitale saoudienne, et a déclaré que sa libération était «le meilleur jour de ma vie».

Mme al-Hathloul, 31 ans, est devenue célèbre pour avoir contesté publiquement l’interdiction de conduire et d’autres restrictions légales que l’Arabie saoudite imposait aux femmes dans le cadre du soi-disant «système de tutelle».

Même si l’interdiction de conduire a été levée en 2018 et que certaines des restrictions ont été assouplies dans le cadre des efforts de réforme du prince héritier Mohammed ben Salmane, Mme al-Hathloul était arrêté en mai 2018 et jugé pour un certain nombre d’accusations, notamment la recherche de changement du système politique du royaume et la communication avec des diplomates et des journalistes étrangers.

Les responsables saoudiens ont insisté sur le fait que les accusations n’avaient rien à voir avec son activisme.

Un juge l’a condamnée en décembre à cinq ans et huit mois de prison, mais avec sursis à deux ans et 10 mois de sa peine. Elle a également reçu un crédit pour le temps purgé, ce qui a apparemment conduit à sa libération mercredi.

Malgré sa remise en liberté, où sa famille et des groupes de défense des droits humains ont déclaré qu’elle avait été torturée et harcelée sexuellement, elle n’est pas techniquement libre. Sa peine comprenait trois ans de probation et une interdiction de cinq ans de voyager en dehors de l’Arabie saoudite.



#Loujain #alHathloul #militante #saoudienne #des #droits #des #femmes #libérée #prison

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *