Les Américains vaccinés peuvent voyager, selon le CDC

Vues: 6
0 0
Temps de lecture:3 Minute, 39 Second

Les Américains qui sont complètement vaccinés peuvent voyager «à faible risque pour eux-mêmes», tant aux États-Unis qu’à l’étranger, mais ils doivent continuer à prendre des précautions comme le port d’un masque en public, éviter les foules, maintenir la distance sociale et se laver les mains fréquemment, santé fédérale les responsables ont déclaré vendredi.

Les Américains vaccinés n’ont pas besoin de subir un test de coronavirus avant d’arriver dans un autre pays, à moins que les autorités de destination ne les obligent à le faire, et ils n’ont pas besoin de mettre en quarantaine après leur retour aux États-Unis, sauf si les juridictions locales l’exigent, selon aux nouvelles recommandations des Centers for Disease Control and Prevention.

Mais les voyageurs vaccinés devraient avoir un résultat négatif un test de coronavirus avant d’embarquer sur un vol de retour aux États-Unis, et ils devraient se faire tester à nouveau trois à cinq jours après leur retour chez eux. La recommandation repose sur l’idée que les personnes vaccinées peuvent encore être infectées par le virus.

Les personnes sont considérées comme complètement vaccinées deux semaines après avoir reçu le vaccin à dose unique Johnson & Johnson, ou deux semaines après avoir reçu la deuxième dose du schéma à deux doses de Pfizer-BioNTech ou Moderna.

Le nouvel avis s’ajoute aux directives publiées début mars disant que les personnes entièrement vaccinées peuvent se rassembler en petits groupes dans un cadre privé sans masque ni éloignement social, et peut rendre visite à des personnes non vaccinées provenant d’un seul ménage tant qu’elles courent un faible risque de développer une maladie grave si elles sont infectées par le virus.

Les recommandations émises vendredi ne modifient pas les directives de voyage des CDC pour les personnes non vaccinées. L’agence continue de décourager les voyages intérieurs non essentiels de ceux qui ne sont pas complètement vaccinés, affirmant que s’ils doivent voyager, ils devraient être testés pour une infection à coronavirus un à trois jours avant leur voyage et à nouveau trois à cinq jours après la fin de leur voyage. Les voyageurs non vaccinés devraient se mettre en quarantaine pendant sept à 10 jours s’ils ne sont pas testés après un voyage, a déclaré l’agence.

Les directives du CDC ne changent pas le fait que de nombreux pays, y compris ceux de l’Union européenne, empêchent encore la plupart des Américains de venir. Certains commencent à faire des exceptions pour ceux qui sont vaccinés. À partir du 26 mars, les Américains entièrement vaccinés qui peuvent présenter une preuve de vaccination peuvent se rendre en Islande, par exemple, et éviter les mesures aux frontières telles que les tests et la mise en quarantaine, le gouvernement du pays a dit.

Certaines destinations et compagnies de croisière ont déjà commencé à exiger que les voyageurs soient entièrement vaccinés. La compagnie de croisière Royal Caribbean exige que les passagers et les membres d’équipage de 18 ans ou plus soient vaccinés pour monter à bord de ses navires, tout comme Virgin Voyages, Crystal Cruises et autres. Ces entreprises prévoient de redémarrer les opérations de croisière ce printemps et cet été, en attendant les indications du CDC

Pour le moment, les compagnies aériennes n’exigent pas de vaccins pour voyager. Mais l’idée a été beaucoup discutée dans l’industrie.

Les réservations de voyages aériens augmentent lentement car de plus en plus d’Américains se font vacciner. Mais ce sont surtout les vols à destination et en provenance des petits aéroports régionaux de destination de vacances qui ont prospéré, tandis que les grands aéroports pivots ne reçoivent qu’une fraction des voyageurs qu’ils ont fait à cette période l’année dernière. La nouvelle orientation du CDC est susceptible de stimuler les voyages aériens, mais il faudra attendre 2023 et 2024 avant qu’il y ait un retour aux volumes de 2019, selon Compagnies aériennes pour l’Amérique, un groupe industriel.

Jeudi, le Administration de la sécurité dans les transports ont signalé plus de 1,5 million de voyageurs passant par les points de contrôle de sécurité dans les aéroports, le nombre de voyageurs augmentant depuis le début à la mi-mars. Bien qu’il s’agisse d’une augmentation significative par rapport aux 124000 voyageurs il y a un an, c’est toujours 35% de moins qu’en 2019.

Dimanche, près de 1,6 million de passagers ont embarqué sur des vols intérieurs, le plus grand nombre depuis le début de la pandémie.

#Les #Américains #vaccinés #peuvent #voyager #selon #CDC

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *