Le pape François publie une loi pour lutter contre la corruption au Vatican

Vues: 4
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 42 Second

ROME – Dans un effort pour lutter contre la corruption dans les plus hauts rangs de l’Église catholique romaine, le pape François a publié jeudi un nouveau décret radical obligeant les hauts dirigeants du Vatican – y compris les cardinaux – à fournir des informations financières complètes et à refuser tout cadeau d’une valeur supérieure à environ 50 $.

En s’attaquant aux questions à la fois grandes et petites – des biens immobiliers aux investissements en passant par les cadeaux liés au travail offerts à tout employé du Vatican – le pape François a déclaré que son objectif était de mettre l’église en accord avec les meilleures pratiques en matière de lutte contre la corruption et de transparence financière.

«Selon les Écritures, la fidélité dans les petites choses est liée à la fidélité dans les choses importantes», a écrit le pape, citant l’Évangile de Luc. «Tout comme être malhonnête dans des affaires de peu d’importance est également lié à la malhonnêteté dans des affaires importantes.»

Le décret a été pris dans une lettre apostolique, sous l’autorité légale du pape, et a été ajouté aux règles régissant la curie romaine, qui est responsable de la gestion quotidienne de l’église.

Il exige que tous les hauts dirigeants et administrateurs du Vatican signent une déclaration déclarant qu’ils n’ont jamais fait l’objet d’enquêtes, ou ont été jugés puis condamnés ou graciés, pour des crimes impliquant la corruption, la fraude, l’exploitation de mineurs, la traite des êtres humains, le terrorisme, l’argent blanchiment ou évasion fiscale. Ils doivent également mettre à jour la divulgation tous les deux ans.

Il est désormais interdit aux cadres supérieurs du Vatican de placer leurs économies dans des paradis fiscaux ou dans des entreprises ou des sociétés situées dans des pays à haut risque de blanchiment d’argent, directement ou par l’intermédiaire de tiers.

Ils ne peuvent posséder aucun bien ni investir dans des biens immobiliers achetés avec des fonds provenant d’activités illégales. Ils ne peuvent pas non plus avoir d’actions ou d’intérêts dans des entreprises dont les politiques sont contraires aux enseignements sociaux de l’Église.

Plus largement, il est interdit à tous les employés du Vatican de recevoir des cadeaux d’une valeur supérieure à 40 euros – environ 50 dollars.

Le décret fait partie d’un effort continu pour responsabiliser les responsables de l’Église et s’appuie sur les changements mis en place en mai, lorsque le pape a resserré les règles relatives aux marchés publics par les départements du Vatican.

«La corruption peut se manifester de différentes manières et formes, même dans divers secteurs autres que celui des marchés publics», a écrit le pape dans le préambule du décret, expliquant la nécessité de rédiger de nouvelles réglementations.

Francis a cité les «meilleures pratiques» des «réglementations internationalement acceptées» qui exigeaient «la transparence de ceux qui occupent des rôles clés dans le secteur public afin de prévenir et de combattre les conflits d’intérêts, les pratiques de favoritisme et la corruption en général».

Il a déclaré que les nouvelles règles étaient conformes aux directives de la Convention des Nations Unies contre la corruption.

Toute personne trouvée en train de faire une fausse déclaration peut être renvoyée, a ajouté le pape, chargeant le Secrétariat de l’économie du Vatican de s’assurer que les déclarations sont véridiques.

#pape #François #publie #une #loi #pour #lutter #contre #corruption #Vatican

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *