En France, les cas de Covid plafonnent, les vaccinations sont encore en retard et la lassitude s’installe.

Vues: 15
0 0
Temps de lecture:1 Minute, 50 Second

La France a de plus en plus l’impression que ses efforts pour endiguer la pandémie sont au point mort. Le pays est pris entre un déploiement lent des vaccins et des taux d’infection qui restent élevés malgré des mois de restrictions.

Le mois dernier, le pays se préparait à un troisième verrouillage national lorsque le président Emmanuel Macron a décidé de ne pas le faire. Il fait un pari calculé qu’il pourrait resserrer les restrictions juste assez pour éviter une nouvelle flambée de cas tout en évitant le coût économique et social plus lourd de mesures plus drastiques comme celles en vigueur en Grande-Bretagne et en Allemagne.

Quelques semaines plus tard, on ne sait toujours pas si ce pari portera ses fruits ou si, comme l’ont averti certains experts de la santé, il y a peu de chances de contenir la propagation sans un verrouillage strict.

Le nombre moyen d’infections quotidiennes, à environ 20 000, n’a ni augmenté ni beaucoup baissé au cours du mois dernier. Les hospitalisations sont stables mais toujours à des niveaux élevés. Et des variantes plus contagieuses d’autres parties du monde se répandent.

Sur les 67 millions d’habitants français, plus de 2,2 millions ont reçu au moins une dose de vaccin et près de 250 000 ont été totalement inoculés. Mais avec 3,1 doses administrées pour 100 personnes, selon une base de données du New York Times, La France traîne toujours des voisins comme l’Italie et l’Espagne.

Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l’Institut Pasteur et membre du conseil consultatif du gouvernement Covid-19, a déclaré le week-end dernier que les chances de contenir l’épidémie sans un verrouillage strict étaient minces.

«Tout dépendra de notre capacité à contrôler la diffusion de la variante britannique», M. Fontanet told the Journal du Dimanche journal.

«Il y a beaucoup de hésitations», a déclaré Odile Essombé-Missé, 79 ans, qui faisait la queue dans un centre de vaccination de Pontoise pour l’injection de son mari de 85 ans. Interrogée sur un nouveau verrouillage, elle haussa les épaules.

«Nous l’avons supporté», dit-elle. Ses lunettes, perchées sur un masque coloré bleu et orange, étaient embuées.

#France #les #cas #Covid #plafonnent #les #vaccinations #sont #encore #retard #lassitude #sinstalle

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *