Crise de Covid en Inde: comment aider les victimes et les travailleurs de première ligne

Vues: 7
0 0
Temps de lecture:3 Minute, 5 Second

De l’Inde crise du coronavirus C’est le pire depuis le début de la pandémie, et il s’aggravera probablement avant de s’améliorer.

Les hôpitaux sont pleins, les approvisionnements en oxygène diminuentet les malades meurent en attendant de voir des médecins. Alors que les travailleurs quittent les villes fermées pour leurs villages d’origine, les experts craignent que l’exode pourrait accélérer la propagation du virus dans les zones rurales, comme un semblable l’a fait l’année dernière.

Estimations officielles du bilan national des infections – bien au-dessus de 300 000 par jour – sont probablement sous-estimés, selon les épidémiologistes. Le chiffre rapporté passera probablement à 500000 cas par jour d’ici août, disent-ils, laissant jusqu’à un million des 1,4 milliard de personnes en Inde mortes de Covid-19.

Les organismes de bienfaisance, les bénévoles et les entreprises en Inde et au-delà sont essayant d’aider les victimes de Covid et les travailleurs de première ligne du pays.

(Avant de donner de l’argent à une organisation, assurez-vous que vous vous sentez à l’aise. Aux États-Unis, des sites comme Guidestar et Navigateur de charité notez les organismes sans but lucratif en fonction de leur efficacité et de leur santé financière.)

Voici quelques moyens d’aider.

  • Les agences des Nations Unies, comprenant UNICEF et l’Organisation mondiale de la santé, fournissent des kits d’équipement de protection individuelle, des concentrateurs d’oxygène, des systèmes de test de diagnostic et d’autres fournitures aux agents de santé de première ligne en Inde.

  • L’Association américaine des médecins d’origine indienne, qui représente plus de 80 000 médecins aux États-Unis, envoie des appareils à oxygène en Inde. Chacun coûte 500 $. Va ici faire un don par intervalles de 500 $ ou ici pour donner moins de 500 $.

  • La Croix-Rouge canadienne apporte un soutien financier à son organisation homologue en Inde pour répondre à la dernière vague de Covid et se préparer à de futurs «pandémies et / ou événements d’urgence».

  • Quelle Inde affirme avoir fourni aux hôpitaux et aux travailleurs de première ligne en Inde plus de 39 000 kits d’EPI, ainsi que des masques et d’autres fournitures. L’association à but non lucratif, qui travaille en Inde depuis 70 ans, accepte les dons de n’importe quel montant. Un don de 134 $ paie quatre trousses d’EPI; 671 $ achète 20 kits.

  • le Association pour le développement de l’Inde, une organisation caritative basée dans le Maryland qui s’associe à des organisations à but non lucratif en Inde, affirme qu’elle a des bénévoles qui distribuent de la nourriture et des équipements de protection dans la plupart des 29 États de l’Inde.

  • GIVE.asia, une plateforme de collecte de fonds à Singapour pour des causes dans la région Asie-Pacifique, est héberger une campagne pour aider à financer environ 75 000 $ de réservoirs d’oxygène pour les patients Covid en Inde.

  • Deux, une plate-forme de collecte de fonds à Mumbai, un point chaud de la dernière épidémie de Covid dans le pays, dirige une campagne menée par des centaines d’entrepreneurs pour acheter 3000 concentrateurs d’oxygène. (Les organisateurs sont tweeter des mises à jour en direct.)

  • DeU2Them, une organisation à but non lucratif de Mumbai, est collecter des fonds sur Ketto des particuliers et des entreprises indiennes pour payer nourriture et fournitures médicales dans le centre financier tentaculaire.

  • Youth Feed India et Helping Hands Charitable Trust livrent des kits de rationnement aux habitants vulnérables de Mumbai. Ils disent que chaque kit coûte environ 7 cents, comprend des produits de base comme le riz et le dal, et nourrit une famille de quatre personnes pendant 15 jours. Faites un don ici de différentes manières, notamment via Google Pay.

Shashank Bengali contribution aux rapports.



#Crise #Covid #Inde #comment #aider #les #victimes #les #travailleurs #première #ligne

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *