S. Prestley Blake, fondateur de Friendly’s, décède à 106 ans

Vues: 11
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 8 Second

Stewart Prestley Blake est né à Jersey City, NJ, le 26 novembre 1914, de Herbert Prestley Blake et Ethel (Stewart) Blake. Il a grandi à Springfield, où son père travaillait pour le fabricant d’horloges Standard Electric Time Company; sa mère était une passionnée d’automobile qui encourageait la fascination de ses fils pour les voitures. Il a acheté une Ford Model T à l’âge de 16 ans, en utilisant les revenus d’un journal. (Un autre frère, Hollis, est décédé à l’âge de 2 ans.)

M. Blake a fréquenté le Trinity College de Hartford, dans le Connecticut, pendant un an avant de retourner à Springfield pour ouvrir son magasin de crème glacée avec son frère Curtis.

Les frères Blake ont fermé la boutique pendant la Seconde Guerre mondiale pour se joindre à l’effort de guerre. M. Blake est allé travailler pour ce qui est maintenant Westinghouse Electric Corporation, traquant les équipements électroniques insaisissables et les livrant aux fabricants de guerre. (Curtis Blake a servi dans l’armée de l’air en Grande-Bretagne.)

Après avoir vendu Friendly dans les années 1970, M. Blake a parcouru le monde en voilier et en jet Concorde et a cultivé sa collection de voitures classiques, qui à son apogée comprenait environ deux douzaines de Rolls-Royce. L’un d’eux, écrit-il, est apparu dans le film de Liza Minnelli «Dis-moi que tu m’aimes, Junie Moon» (1970), dans lequel il a fait une apparition en tant que chauffeur.

M. Blake a commémoré son 100e anniversaire en 2014 en construisant un réplique de Monticello, La plantation de Virginie de Thomas Jefferson, à Somers, Connecticut. Coûtant près de 8 millions de dollars à construire, le manoir vendu à enchères pour environ 2,1 millions de dollars en 2016.

Ses deux premiers mariages, avec Della Deming et Setsu Matsukata, se sont soldés par un divorce.

M. Blake est décédé dans un hôpital de Stuart, où il habitait. En plus de son fils, il laisse dans le deuil sa femme, Helen Blake; une soeur, Betsy Melvin; une fille, Nancy Yanakakis; plusieurs beaux-enfants; 16 petits-enfants et beaux-petits-enfants; et 12 arrière-petits-enfants.

«J’ai commencé petit, j’ai travaillé dur et j’ai réussi au-delà de mes rêves les plus fous», a ruminé M. Blake à la fin de ses mémoires. «J’ai quitté le commerce de la crème glacée et j’étais bien assis jusqu’à ce que je doive me lever du canapé et me remettre dans la mêlée. Cette bataille est terminée. J’ai 96 ans et je suis officiellement à la retraite. Peut-être. »

#Prestley #Blake #fondateur #Friendlys #décède #ans

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *