Regardez, continuez à remplir le plat de chocolat

Vues: 12
0 0
Temps de lecture:4 Minute, 12 Second

Envoyez des questions sur le bureau, l’argent, les carrières et l’équilibre travail-vie personnelle à workfriend@nytimes.com. Incluez votre nom et votre emplacement, ou une demande de garder l’anonymat. Les lettres peuvent être modifiées.

Je suis un dirigeant principal dans un grand système de soins de santé. Dans la salle de repos de mon département, j’ai remarqué un petit panier en osier vide. J’ai commencé à le remplir (anonymement) avec des chocolats emballés individuellement que j’achète personnellement, comme un petit booster de moral. Chaque semaine environ, je remplis le panier. La semaine dernière, je suis entré dans le bureau de l’un de mes subordonnés directs pour une brève réunion et j’ai remarqué sur leur bureau un petit tas de Hershey Kisses, probablement pris dans le panier de la salle de repos.

Cet employé est une personne performante et exceptionnelle. Ils sont également assez en surpoids. Je n’ai rien dit bien sûr, mais je me demande maintenant: est-ce que je contribue au problème de poids de cette personne, avec tous ses risques pour la santé, ou est-ce que je fais simplement quelque chose de bien pour le personnel de bureau, ou les deux? Est-ce que je continue à remplir le panier de chocolats?

– Anonyme, New Hampshire

Le poids de votre employé n’est pas un problème. Le poids de votre employé ne vous regarde pas. Ce qu’ils mangent ne vous regarde pas. Votre employé est une personne performante et exceptionnelle, selon vos propres termes. Voilà tout ce qui compte. Leur santé ne vous regarde pas et vous ne devez pas faire d’hypothèses sur leur santé ou non. Continuez à remplir le panier de chocolats ou n’arrêtez pas d’être obsédé par le corps public et la vie privée de quelqu’un d’autre. C’est fatphobe, méchant et inutile.

Je travaille en tant qu’entrepreneur, à la pige sur un grand projet que j’apprécie vraiment pour un chef de projet que j’aime – avec un collègue qui me fait arracher les cheveux. Nous travaillons tous les deux sur le même projet, pour lequel nous facturons à l’heure. Nous faisons le même ensemble de tâches, mais mon collègue travaille beaucoup moins et facture plus d’heures. Sur la liste des tâches presque identiques pour ce projet, j’ai accompli 75% des tâches à 25%, et notre chef de projet – qui ne semble pas être au courant de la division du travail – a récemment laissé échapper que ma collègue a facturé plus d’heures que moi. Je ne pense pas que mon collègue soit manifestement malhonnête ou même une mauvaise personne. Je pense qu’elle est très, très lente et truque ses heures.

Je ne sais pas s’il faut porter cela à l’attention de mon chef de projet. Normalement, ce qu’une autre personne gagne n’est pas mon affaire. Et je ne veux pas créer de mauvais sentiments, surtout entre moi et mon chef de projet, pour qui j’aimerais beaucoup plus travailler. Mais l’autre pigiste et moi sommes payés avec le même montant d’argent. Nous sommes en fait en concurrence pour cela – pour le temps et pour l’argent.

Mon chef de projet ne voit pas ce qui se passe parce que c’est plus facile que d’avoir à affronter une personne souvent difficile. Bien sûr, l’injustice pique. Mais je ne suis pas sûr de devoir dire quoi que ce soit, même si je suis la seule personne en mesure de le faire.

– Anonyme, Californie

Les affaires de votre collègue ne sont pas vos affaires. Ce n’est pas une injustice. L’injustice est… la suppression des électeurs ou la brutalité policière ou tout un certain nombre de choses vraiment horribles. C’est frustrant et peut-être injuste. J’entends votre frustration. Je fais. Nos collègues font souvent des choses exaspérantes. Ils semblent s’en tirer avec des comportements auxquels nous ne pourrions jamais nous en tirer ou même tenter. Je veux que vous réfléchissiez aux raisons pour lesquelles cela vous dérange tant. Pourquoi t’en préoccupes-tu? Vous ne pensez pas que votre collègue est «manifestement malhonnête ou même une mauvaise personne», n’est-ce pas? Votre collègue n’accepte pas vraiment l’argent que vous recevriez autrement. Elle gagne de l’argent pour son travail, tout comme vous. Si vous pensez vraiment que votre collègue fait quelque chose de néfaste, informez-en votre responsable et c’est à elle de s’occuper de l’affaire. Si votre collègue, aussi problématique que ce soit à d’autres égards, travaille plus lentement et différemment, laissez tomber. Ou travaillez plus lentement, vous-même. La seule chose que vous pouvez vraiment contrôler dans cette situation, c’est vous et je ne pense pas que cela vous serve ou que votre bien-être soit obsédé par cela.

Dans une petite dispute, sans rapport avec le travail, mon mari m’a essentiellement dit que je ne valais rien, que mon salaire (avec avantages sociaux) ne rapportait pas assez par rapport à la pension qu’il a commencé à percevoir à 60 ans (il est au chômage depuis quatre ans et il est toujours à la recherche de travail). Comment puis-je contrer ce langage jeté sur mon visage?

#Regardez #continuez #remplir #plat #chocolat

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *