Pour aider les petites entreprises, l’administration Biden ajuste les règles des prêts en cas de pandémie.

Vues: 3
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 13 Second

Dans le but d’orienter davantage l’aide fédérale vers les entreprises les plus petites et les plus vulnérables, l’administration Biden modifie les règles du programme de protection des chèques de paie, augmentant le montant que les propriétaires uniques peuvent recevoir et imposant un gel de 14 jours sur les prêts aux entreprises de 20 employés ou plus. .

Le gel entrera en vigueur mercredi, la Small Business Administration a prévu d’annoncer lundi. Dans le paquet de secours économique de décembre, le Congrès a alloué 284 milliards de dollars pour relancer le programme d’aide. Les banques et autres financiers, qui accordent les prêts garantis par le gouvernement, ont déboursé 134 milliards de dollars à 1,8 million d’entreprises depuis la reprise des prêts le mois dernier. L’argent est destiné à être pardonné si les bénéficiaires se conforment aux règles du programme.

Les entreprises comptant jusqu’à 500 travailleurs sont généralement éligibles aux prêts, bien que les prêts de deuxième tirage – disponibles pour ceux dont les ventes ont chuté de 25% ou plus en au moins un quart depuis le début de la pandémie de coronavirus – sont limités aux entreprises de 300 employés ou moins. Le moratoire de 14 jours vise à attirer l’attention des prêteurs sur les plus petites entreprises, selon des responsables de l’administration, qui se sont entretenus avec des journalistes lors d’un point de presse dimanche à condition qu’ils ne soient pas nommés.

La plupart des petites entreprises sont des entreprises individuelles, n’employant que le propriétaire. Pour ces entreprises, y compris les entreprises individuelles et les entrepreneurs indépendants, l’un des principaux obstacles à l’obtention de fonds de secours était une règle du programme qui fondait le montant de leur prêt sur le bénéfice annuel qu’elles déclaraient sur leurs impôts. Cela a rendu les entreprises non rentables inéligibles à l’aide et laissé des milliers de candidats avec de petits prêts – certains aussi petits que 1 $.

La nouvelle formule, dont les responsables de la Small Business Administration ont annoncé qu’elle serait bientôt publiée, se concentrera plutôt sur le revenu brut. Ce calcul, effectué avant la déduction de nombreuses dépenses, permettra aux entreprises non rentables de se qualifier pour des prêts.

L’agence modifie également plusieurs autres règles du programme afin d’élargir l’admissibilité. Ceux qui ont récemment été condamnés pour des crimes non liés à la fraude pourront désormais présenter une demande, tout comme ceux qui sont en souffrance ou en défaut de paiement sur une dette fédérale d’études. L’agence a également mis à jour ses directives pour clarifier que les propriétaires d’entreprise qui ne sont pas citoyens américains mais résidents légaux sont éligibles aux prêts.

#Pour #aider #les #petites #entreprises #ladministration #Biden #ajuste #les #règles #des #prêts #cas #pandémie

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *