PDG de Coca-Cola: défenseur des droits de vote?

Vues: 4
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 16 Second

Nous sommes une entreprise basée en Géorgie. Ce sera certainement notre point de départ. Je ne pense pas que nous ayons les moyens de comprendre toutes les nuances dans tous les autres états. Je pense qu’il y aura de l’énergie dirigée au niveau fédéral. Si vous remontez dans le passé, la surveillance fédérale de la modification des processus de vote dans les États a été un processus important pour s’assurer que les choses avancent et non pas en arrière.

Voyez-vous un double standard entre la manière dont les entreprises abordent la question des droits de vote et la manière dont elles se sont engagées dans d’autres questions, que ce soit les projets de loi LGBT ou le changement climatique, ou l’immigration, dans le passé?

Ce n’est pas que la communauté des entreprises n’ait pas été impliquée. Nous n’étions peut-être pas aussi publics que certains l’auraient souhaité, ou peut-être aurions-nous fait plus de différence.

Vous avez cette tension d’implication des entreprises – la tension d’entraîner, ou de faire attirer les entreprises, vers la politique. Quand est-ce que je m’implique? Vous ne pouvez pas être impliqué dans tous les problèmes. Nous revenons donc à ce que nous souhaitons savoir clairement quelles sont les choses les plus importantes pour votre entreprise.

Nous sommes très clairs sur l’importance de la diversité et de l’inclusion pour la société Coca-Cola, qui aspire à être une marque pour tous, et en particulier dans le Sud, compte tenu de son histoire. Nous défendons avant tout la diversité et l’inclusion en Géorgie, et c’est pourquoi nous nous sommes réunis sur cette question. Nous avons essayé d’influencer le changement. Ça n’a pas marché. Mais nous n’avons abandonné aucun effort d’imagination.

Vous avez occupé de nombreux postes supérieurs avant de devenir PDG Quelle est la plus grande différence en tant que PDG?

Lorsque vous devenez PDG, vous pensez que vous avez cette pyramide organisationnelle et que vous êtes au sommet, et maintenant tout le monde travaille pour vous. Mais ensuite, vous découvrez qu’il y a une autre pyramide, mais elle est à l’envers, et vous êtes la seule personne en bas.

Il y a un grand nombre d’intervenants qui veulent vous dire quoi faire, et bon nombre d’entre eux ne travaillent pas dans l’entreprise. Vous traitez donc avec le conseil d’administration, les médias, les investisseurs, les analystes, les ONG, le gouvernement. Vous avez toute cette galaxie de personnes avec lesquelles vous devez faire face d’une manière qui n’a jamais été vraie pour aucun des autres emplois. Si vous ne savez pas vraiment quelles sont les quelques choses dont je veux parler aux gens et prioriser les choses, cela peut être assez déstabilisant.

#PDG #CocaCola #défenseur #des #droits #vote

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *