Le chef d’Américains pour les arts prend sa retraite après des plaintes en milieu de travail

Vues: 7
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 18 Second

Robert L. Lynch, le président de longue date et directeur général de l’organisation de défense basée à Washington Americans for the Arts qui avait été en congé payé depuis décembre au milieu de plaintes en milieu de travail, a accepté de prendre sa retraite avec effet immédiat, a annoncé jeudi le conseil d’administration de l’organisation.

«Bob a consacré sa vie aux arts, en particulier en augmentant l’accès aux arts pour tous», a déclaré le conseil d’administration, «et nous savons qu’il continuera à être un défenseur passionné pendant de nombreuses années.

M. Lynch, 71 ans, s’était volontairement retiré à la fin de l’année dernière alors que des enquêtes sur les pratiques d’équité et de diversité de l’organisation et sur la gestion du milieu de travail étaient en cours. Ces enquêtes sont maintenant terminées, selon le communiqué du conseil, bien qu’il n’ait pas divulgué les conclusions.

Il sera remplacé par Nolen Bivens, un général de brigade à la retraite et ancien membre du conseil d’administration qui dirigeait l’organisation depuis décembre. M. Bivens a contribué à la création de l’Initiative nationale pour les arts et la santé dans toute l’armée, qui donne accès à des thérapies artistiques créatives dans des sites cliniques militaires à travers le pays.

Avant de partir en congé le 16 décembre, M. Lynch avait dirigé l’AFTA pendant plus de trois décennies. Il a fait partie de l’équipe de transition Biden-Harris pour les arts et les sciences humaines et a été un ardent défenseur des ressources pour les organisations à but non lucratif. Sa rémunération annuelle dépassait 900 000 $, selon les déclarations fiscales de l’organisation.

M. Lynch a été critiqué par plusieurs anciens employés de l’AFTA et les membres du conseil consultatif à la fin de l’année dernière, qui ont appelé l’organisation pour ne pas avoir respecté la diversité, l’équité et l’inclusion. Plusieurs plaignants ont également déclaré avoir été victimes de harcèlement sexuel alors qu’ils travaillaient à l’AFTA et ont déclaré que l’organisation avait une culture de gestion ancrée dans l’intimidation.

Les critiques avaient demandé à M. Lynch de démissionner de l’organisation, car, disaient-ils, il avait longtemps été insensible aux problèmes qu’ils avaient soulevés. Alors que les appels se multipliaient pour que l’AFTA diversifie son leadership et serve mieux les communautés créatives et les artistes de couleur, M. Lynch a publiquement défendu les actions du groupe, et juré de faire mieux.

L’AFTA a déclaré en décembre qu’elle ferait l’objet de deux enquêtes indépendantes: l’une liée à l’environnement de travail et l’autre axée sur les politiques et procédures de l’AFTA en matière de diversité, d’équité et d’inclusion. Celles-ci sont maintenant terminées, bien que le conseil n’ait pas dit quand ni s’il prévoyait de publier les conclusions.

#chef #dAméricains #pour #les #arts #prend #retraite #après #des #plaintes #milieu #travail

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *