Cour suprême de Facebook | Le new yorker

Vues: 27
0 0
Temps de lecture:51 Second
Photographie de Jim Wilson / NYT / Redux

Facebook est au centre des controverses les plus vives sur la liberté d’expression, et ses décisions opaques et irresponsables ont mis en colère des gens de tous les horizons politiques. La réponse de Mark Zuckerberg à ce gâchis est d’externaliser: Facebook a récemment créé et doté d’un organe permanent qu’il appelle le Conseil de surveillance – comme une Cour suprême dont les décisions seront contraignantes pour l’entreprise. Et Facebook a immédiatement renvoyé au conseil d’administration une question cruciale: s’il fallait réintégrer Donald Trump sur la plateforme, après son interdiction pour avoir incité à l’émeute du 6 janvier au Capitole. Dans cette collaboration entre The New Yorker Radio Hour et Radiolab, le producteur Simon Adler explore la création du Oversight Board avec Kate Klonick, dont rapport apparaît dans Le new yorker. Ce qu’ils apprennent remet en question la question de savoir si la vision fondamentalement américaine de la liberté d’expression de Zuckerberg peut être exportée dans le monde entier sans entraîner de conséquences parfois désastreuses.

#Cour #suprême #Facebook #yorker

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *