Une semaine de fabrication américaine 2 à l’Open d’Australie. Il a évité Djokovic et Nadal.

Vues: 3
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 6 Second

Isner, 35 ans, est le seul Américain dans le top 30. Dans les années 1990, alors que le tennis devenait un sport véritablement mondial, Pete Sampras, Andre Agassi et Jim Courier étaient les piliers du top 10. Le Canada, qui est environ un dixième de la taille des États-Unis, a trois hommes dans le top 20. De plus, l’Open d’Australie se déroule sur une surface dure, la surface sur laquelle la plupart des Américains grandissent.

« Je pense que je suis plus que capable, mais ce n’est pas une question de ce que je fais contre Novak mais de ce que tu fais tous les jours », a déclaré Tiafoe, 23 ans, après avoir perdu son quatre sets, trois et trois. – une bataille d’une demi-heure avec Djokovic. «Ces matchs, ces matchs perdants, je ne pense pas que je devrais.»

Fritz s’est rapproché de battre Djokovic vendredi soir, le poussant à cinq sets alors que Djokovic a souffert d’une blessure il a décrit comme un muscle déchiré sur le côté droit de son abdomen. Fritz semblait avoir battu Djokovic au début du cinquième set, mais il a échoué lorsque Djokovic a commencé à frapper les services et à déchirer les coups droits dans les coins, comme il l’avait fait au début du match.

Une heure après la fin, Fritz est resté désemparé par trop de premiers services manqués et d’erreurs sur son coup droit. Il avait conduit Djokovic à un bris d’égalité dans le premier set et avait ensuite perdu sept des huit points suivants.

«C’est très motivant que nous soyons si proches, mais en même temps, nous sommes si loin», a déclaré Fritz. «Ces gars sont si bons.»

Et c’est ainsi que McDonald, peut-être le plus improbable de tous ses compatriotes, est devenu le dernier espoir de placer un Américain dans la deuxième semaine du premier Grand Chelem de l’année. McDonald s’est montré prometteur il y a trois ans lorsque, peu de temps après avoir quitté l’UCLA, il s’est qualifié pour la quatrième ronde de Wimbledon, où il a perdu contre Milos Raonic du Canada.

Moins d’un an plus tard, il a eu un tendon déchiré aux ischio-jambiers alors qu’il jouait en double à Roland-Garros et a subi une intervention chirurgicale. Après l’opération, il n’a pas pu quitter son appartement pendant trois semaines et il n’a pas pu marcher pendant près de deux mois. Lentement, semaine après semaine, il a commencé à laisser sa jambe supporter plus de poids.

#Une #semaine #fabrication #américaine #lOpen #dAustralie #évité #Djokovic #Nadal

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *