Prêts à recruter en personne, les entraîneurs du Collège évoluent vers la normale

Vues: 7
0 0
Temps de lecture:1 Minute, 51 Second

Certains prospects sont prêts à prendre d’assaut les écoles une fois la période morte levée, apparemment aussi déterminés que leurs prétendants à rattraper le temps perdu. Les joueurs peuvent signer pour l’année scolaire 2021-22 dans la plupart des sports jusqu’au 1er août et de nombreuses recrues pour les années à venir se tournent vers le périodes de signature précoce qui sont devenus de plus en plus populaires et commencent dès novembre 2021.

Comme les entraîneurs, les joueurs et leurs parents ont déclaré que les déplacements sur les campus étaient particulièrement cruciaux pour régler leurs projets.

« Ils comptent beaucoup parce que je ne réduirai aucune école ni ne prendrai de décision avant d’avoir effectué mes visites », a déclaré Jazian Gortman, un meneur de Caroline du Sud qui compte parmi les joueurs de basket-ball masculins les plus recherchés du pays.

« Je peux voir comment est l’environnement, le campus, les vestiaires, le gymnase », a déclaré Gortman, qui prévoit de visiter environ une demi-douzaine d’écoles dans les semaines à venir. « Je peux rencontrer certains des entraîneurs, je peux en savoir encore plus sur les entraîneurs et comment ils entraînent. »

Bien sûr, certains éléments du recrutement à l’ère de la pandémie, comme les appels vidéo, persisteront probablement, en particulier parce que cette génération de prospects a grandi enveloppée par la technologie. Dain Blanton, l’entraîneur de beach-volley de Californie du Sud, a déclaré que choisir le bon support pour un terrain pourrait bien être le nouveau défi de « l’art de l’entraîneur de trouver autant d’informations que possible sur la recrue ».

« Vous recrutez et vous essayez, dans un sens, de courtiser cet athlète », a déclaré Blanton. « On peut aimer une réunion Zoom. On peut aimer une réunion en personne. L’un peut souhaiter revenir à l’université simplement parce qu’il n’a pas effectué de visite officielle alors qu’un autre l’a peut-être déjà vu.

De même, les entraîneurs, dont beaucoup sont impatients de déclarer qu’ils ont été vaccinés, savent qu’ils peuvent faire face à des mois de navigation dans un fourré de règles sanitaires imposées par leurs écoles, ainsi que les gouvernements locaux, les États et les familles des recrues, alors même que la pandémie reflue. .

#Prêts #recruter #personne #les #entraîneurs #Collège #évoluent #vers #normale

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *