Mettre les femmes sur un pied d’égalité aux Jeux olympiques

Vues: 7
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 10 Second

«Tant de gens vont voir le skateboard pour la première fois» à ces Jeux, a déclaré Lizzie Armanto, 28 ans, des États-Unis qui patineront pour la Finlande à Tokyo. «Et je pense qu’ils seront assez surpris. Les filles font beaucoup de trucs comme les gars. Nous tombons aussi fort. Nous nous levons aussi vite. Nous continuons à essayer des choses de plus en plus difficiles. Ce sera tellement amusant à regarder, et je pense que cela apprendra beaucoup aux gens sur ce que les filles peuvent faire. « 

Bien sûr, tous les athlètes et commentateurs n’ont pas été ravis de l’augmentation de la participation et du profil des femmes à ces Jeux olympiques. Certains événements masculins ont été annulés ou réduits pour faire place à davantage de femmes, avec des grognements et des réactions prévisibles.

« Au début, certains athlètes masculins ont montré leur frustration face aux pertes d’épreuves masculines », a déclaré José Perurena López, président de la Fédération internationale de canoë, qui a remplacé canoë de plusieurs hommes et des épreuves de kayak avec des courses féminines après les Jeux de 2016.

Mais les hommes « ont immédiatement compris qu’il n’y avait pas d’autre alternative », a déclaré López. «Je suis plus que satisfait» de la situation d’aujourd’hui, a-t-il poursuivi. «Les femmes ont montré en seulement quatre ans qu’elles étaient capables de concourir en canoë avec le même niveau technique que les hommes.»

Plus préoccupant pour certains observateurs, y compris ceux affiliés aux Jeux olympiques, est la possibilité que toute influence bénéfique sur les sports féminins puisse être éphémère ou insignifiante.

«En dehors du terrain de jeu, le CIO et le mouvement olympique doivent se concentrer sur l’égalité des sexes au sein de l’entourage des athlètes et plus particulièrement sur les entraîneurs», a déclaré Lydia Nsekera, membre du CIO et présidente de la commission femme dans le sport de l’organisation. «En moyenne, au cours des 10 dernières années, les femmes ne représentaient que 10% des entraîneurs aux Jeux Olympiques. Le fait que ce nombre n’ait pas bougé depuis une décennie est alarmant et doit être corrigé. »

Harvey, de la Women’s Sports Foundation, a déclaré que cette année semblait en effet différente.

«Il y a eu une augmentation constante de l’intérêt, de la couverture et de la rémunération des femmes dans le sport», dit-elle. Mais à moins que l’élan de ces Jeux olympiques ne se traduise par une augmentation de l’argent et des postes de direction pour les femmes dans le sport, a-t-elle déclaré, le battage médiatique n’aura été que cela.

#Mettre #les #femmes #sur #pied #dégalité #aux #Jeux #olympiques

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *