Mark Cuban dit qu’il a dit aux non-conformistes d’arrêter de jouer l’hymne

Vues: 15
0 0
Temps de lecture:3 Minute, 4 Second

Mark Cuban, le propriétaire des Dallas Mavericks, a déclaré mardi soir qu’il avait demandé à l’équipe d’arrêter de jouer l’hymne national avant ses matchs à domicile cette saison.

« C’était ma décision et je l’ai prise en novembre », a déclaré Cuban. Il a refusé de commenter davantage.

Les Mavericks n’ont pas annoncé la nouvelle politique, mais Cuban a été autorisé à la promulguer parce que la NBA a permis aux équipes «de mener leurs opérations d’avant-match comme elles l’entendent» en raison des «circonstances uniques de cette saison», selon un porte-parole de la ligue.

Près des deux tiers des 30 équipes de la ligue n’admettent toujours pas les fans aux matchs à domicile, alors que la NBA est aux prises avec la complexité d’essayer d’organiser une saison de 72 matchs au milieu de la pandémie de coronavirus.

On pense que Dallas est la seule équipe de la ligue à avoir abandonné l’hymne lors des matchs à domicile, une décision qui a été rapportée pour la première fois par The Athletic. D’autres équipes ont continué à jouer des versions enregistrées de l’hymne.

Le règlement de la ligue oblige les joueurs à se présenter pendant l’hymne national depuis les années 1980, mais Adam Silver, le commissaire de la NBA, a déclaré en décembre que la règle ne serait pas strictement appliquée cette saison. La ligue a également choisi de ne pas appliquer la règle lors de son redémarrage de la saison 2019-20 dans un environnement de bulle à Walt Disney World en Floride, où de nombreux joueurs ont choisi de s’agenouiller pendant l’hymne pour montrer leur soutien au mouvement Black Lives Matter et pour manifester. contre le racisme systémique et l’injustice sociale aux États-Unis.

«Je reconnais que c’est une question très émouvante des deux côtés de l’équation en Amérique en ce moment, et je pense que cela appelle à un engagement réel plutôt qu’à l’application des règles», a déclaré Silver en décembre.

L’hymne n’a pas été joué à l’American Airlines Center de Dallas avant les 13 matchs de pré-saison ou de saison régulière des Mavericks cette saison. Lors d’une victoire lundi soir sur le Minnesota, Dallas est devenue l’une des 11 équipes de la ligue qui admettent une réduction des foules – 1500 travailleurs de première ligne dans les secteurs de la santé et des services alimentaires, ainsi que des policiers, des pompiers et d’autres travailleurs d’urgence.

Ce n’est cependant pas la première fois dans l’histoire de la franchise que le club refuse de jouer l’hymne national avant les matchs. Pendant les 16 premières années d’existence du club, lorsqu’il appartenait à Donald Carter, «God Bless America» a été chanté à la place avant les matchs à domicile à l’ancienne Reunion Arena. Les Mavericks ont commencé à jouer l’hymne national après que l’équipe a été achetée par Ross Perot Jr. le 1er mai 1996. Cuban a acheté les Mavericks en janvier 2000.

Dans une interview sur « Outside the Lines » d’ESPN en juin dernier, avant que la NBA ne reprenne la saison 2019-2020, Cuban a déclaré qu’il soutiendrait les joueurs qui se sont agenouillés pendant l’hymne en guise de protestation.

« S’ils prenaient un genou et qu’ils étaient respectueux, je serais fier d’eux », a déclaré Cuban. «J’espère que je les rejoindrai.»

Cubain n’a pas accompagné les Mavericks dans la bulle de Disney World, mais il a déclaré via Twitter peu de temps après son apparition à ESPN: «La police de l’hymne national de ce pays est incontrôlable. Si vous voulez vous plaindre, plaignez-vous auprès de votre patron et demandez-lui pourquoi il ne joue pas l’hymne national tous les jours avant de commencer à travailler.

#Mark #Cuban #dit #quil #dit #aux #nonconformistes #darrêter #jouer #lhymne

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *