Les Rangers appellent le chef de la sécurité de la LNH «  inapte  » après la décision concernant Tom Wilson

Vues: 3
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 45 Second

Une mêlée sur la glace lundi a provoqué plus de bouleversements mardi alors que les Rangers ont demandé le renvoi du directeur de la sécurité des joueurs de la LNH dans une déclaration cinglante.

Lors d’une escarmouche en deuxième période lundi, l’ailier de Washington Tom Wilson a frappé deux attaquants des Rangers, Pavel Buchnevich et Artemi Panarin. Wilson a d’abord frappé Buchnevich, puis Panarin a essayé de retirer Wilson de Ryan Strome, un autre Ranger qui était intervenu. Wilson a enlevé le casque de Panarin et l’a frappé sur la glace, puis l’a renversé une deuxième fois.

La ligue a infligé mardi à Wilson une amende de 5000 $, le montant maximum autorisé, mais aucune suspension ni aucune mesure supplémentaire n’a été décernée par le Département de la sécurité des joueurs, supervisé par George Parros, un ancien joueur de la LNH connu comme un combattant.

« Nous considérons cela comme un manquement au devoir du chef de la sécurité des joueurs de la LNH, George Parros, et nous pensons qu’il est inapte à continuer dans son rôle actuel », ont déclaré les Rangers dans un communiqué mardi, ajoutant qu’ils étaient déçus que Wilson n’ait pas été suspendu. « Pour son horrible acte de violence hier soir au Madison Square Garden. »

Panarin n’a pas terminé le match de lundi et manquera le reste de la saison avec ce que l’équipe a décrit comme une blessure au bas du corps. Lui et Buchnevich ont chacun reçu des sanctions mineures, tandis que Wilson a reçu deux mineurs et une pénalité d’inconduite de 10 minutes. Il n’a pas été expulsé du match, une victoire 6-3 pour Washington. Les deux équipes joueront à nouveau mercredi soir au Madison Square Garden.

Wilson, 27 ans, a été suspendu cinq fois dans sa carrière pour un total de 30 matchs, dont une interdiction de 14 matchs en 2018 pour un échec à la tête de l’attaquant des Blues de Saint-Louis Oskar Sundqvist. En mars, Wilson a été suspendu pendant sept matchs pour un coup sûr qui a laissé le défenseur des Bruins de Boston Brandon Carlo avec une commotion cérébrale. Wilson a également été condamné à trois amendes, dont mardi.

L’entraîneur des Rangers, David Quinn, a déclaré que Wilson avait a franchi une ligne lors de l’incident de lundi et a montré un manque de respect pour le sport.

Bien que Quinn se soit davantage concentré sur l’agression contre Panarin, la ligue a en fait infligé une amende à Wilson pour ses actions contre Buchnevich. L’entraîneur des Capitals Peter Laviolette a défendu la conduite de Wilson après le match.

«Je pensais que c’était juste une mêlée, un jeu physique», a déclaré Laviolette. «Il se passait quelque chose à l’origine avec le gardien de but et un brouillage contre le gardien. Nous avons fait intervenir un groupe de joueurs. »

Mais de nombreux observateurs n’étaient pas d’accord avec Laviolette et la conclusion de la ligue.

Rarement une pièce de théâtre a suscité des réactions plus fortes sur Twitter et d’autres plateformes médiatiques, à commencer par le diffuseur des Rangers Sam Rosen, qui pendant le match a qualifié les actions de Wilson de «ridicules».

Il reste quatre matchs à jouer en saison régulière pour Washington, qui est actuellement deuxième dans la division Est.



#Les #Rangers #appellent #chef #sécurité #LNH #inapte #après #décision #concernant #Tom #Wilson

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *