Le prochain grand coup de Sunisa Lee après les Jeux olympiques ? Aller à l’université d’Auburn

Vues: 49
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 18 Second

TOKYO – La meilleure chose que Sunisa Lee attend maintenant qu’elle est la championne olympique de gymnastique générale n’est pas sa renommée instantanée en tant que l’une des plus grandes stars de l’équipe américaine. Il fait ses valises moins d’une semaine après son arrivée au Minnesota après les Jeux de Tokyo afin qu’elle puisse aller à l’université.

Lee, qui est devenue jeudi la cinquième Américaine consécutive à remporter le concours général olympique, doit se présenter à l’Université d’Auburn avant le 11 août, a-t-elle déclaré, huit jours après sa participation à la finale de la poutre à Tokyo. Après des années de longues et épuisantes journées au gymnase, elle a hâte d’être juste une autre étudiante de première année, de rencontrer de nouveaux amis, d’aller en cours et de vivre dans un dortoir avec d’autres étudiants qui peuvent ou non reconnaître qu’elle est une nouvelle Médaillé d’or olympique.

« Je veux aller à l’université et m’amuser et m’éloigner en quelque sorte de cette atmosphère d’élite parce que c’est tellement fou », a-t-elle déclaré lors d’un appel vidéo avec des journalistes vendredi. « Et je sais que l’université va être bien meilleure. »

Elle concourra en gymnastique grâce à une bourse à Auburn, où les choses lui sont peut-être familières : Jeff Graba, le frère jumeau de son entraîneur actuel, Jess Graba, dirige le programme féminin. Ce qui est le plus attrayant pour Lee, cependant, à propos de la gymnastique universitaire, c’est qu’elle est connue pour être beaucoup plus amusante – et certainement plus facile – que la gymnastique d’élite. Contrairement à la plupart des autres athlètes universitaires, qui rêvent des rangs professionnels alors qu’ils sont étudiants, les gymnastes d’élite qui concourent à l’université le font après s’être établis au plus haut niveau du sport.

À l’heure actuelle, l’université donnerait également au corps meurtri de Lee une pause bien méritée. Elle s’est fracturé la cheville gauche l’année dernière et ça fait toujours mal parce qu’elle n’a pas complètement guéri.

Pourtant, Lee, 18 ans, ne veut pas abandonner sa vie actuelle. Elle espère participer à au moins une partie du Gold Over America Tour de Simone Biles, une tournée post-olympique mettant en vedette des gymnastes féminines. Elle a dit qu’elle essayait de le faire fonctionner parce qu’elle ne voulait pas manquer trop de cours.

Et elle aimerait disputer les championnats du monde au Japon en octobre et ne compte pas les Jeux de Paris 2024.

« Nous devrons voir, cependant, car cela semble juste beaucoup de temps pour continuer la gymnastique », a-t-elle déclaré à propos des prochains Jeux olympiques, qui n’auront que trois ans. « Mais, oui, c’est définitivement quelque chose auquel je pense. »

Elle aurait 21 ans lors de ces Jeux à Paris.

#prochain #grand #coup #Sunisa #Lee #après #les #Jeux #olympiques #Aller #luniversité #dAuburn

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *