Le directeur créatif de la cérémonie olympique limogé pour une blague sur l’Holocauste

Vues: 14
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 44 Second

TOKYO – Juste un jour avant la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo retardés, les organisateurs des Jeux ont licencié Kentaro Kobayashi, le directeur créatif de la cérémonie, après la diffusion d’une séquence vidéo de lui se moquant de l’Holocauste dans un acte comique dans les années 1990.

Lors d’un point de presse jeudi, la ministre japonaise des Jeux olympiques, Seiko Hashimoto, semblant assiégée après une série de scandales qui ont tourmenté les Jeux et le personnel créatif de la cérémonie d’ouverture en particulier, a déclaré qu’elle avait appris la routine mercredi. Dans le sketch, Kobayashi a plaisanté sur le « massacre de Juifs » tout en mimant l’acte de découper des figures humaines en papier. Le comité d’organisation, a-t-elle dit, a décidé de le licencier « immédiatement ».

Dans une déclaration, Kobayashi a déclaré qu’il avait regretté la routine après l’avoir faite et « a commencé à viser à créer des comédies qui ne blessent pas les autres ».

« Je comprends que mon choix de mots était erroné et je le regrette », a déclaré sa déclaration. « Je m’excuse auprès de ceux qui ont ressenti du mécontentement. »

Le comité d’organisation, dans un communiqué, a déclaré que Kobayashi avait « tourné en dérision un fait historique douloureux dans le passé » et s’est excusé « d’avoir causé des problèmes et des inquiétudes à de nombreuses parties prenantes, ainsi qu’aux habitants de Tokyo et du Japon ».

La décision rapide de licencier Kobayashi contrastait avec la démission cette semaine de Keigo Oyamada, un compositeur qui avait écrit de la musique pour la cérémonie d’ouverture, après que des extraits d’entretiens qu’il avait donnés dans les années 1990, avouant avoir subi de graves brimades et abus de camarades de classe handicapés, ont fait surface sur les réseaux sociaux.

Oyamada s’est d’abord excusé et il est apparu qu’il conserverait son emploi avant qu’une vaste campagne sur les réseaux sociaux ne l’incite à démissionner. « Nous aurions dû licencier M. Oyamada plus tôt », a déclaré Hashimoto.

Kobayashi est le deuxième directeur créatif de la cérémonie d’ouverture à démissionner. En mars, Hiroshi Sasaki a démissionné après qu’un magazine a révélé qu’il avait comparé un comédien populaire et créateur de mode grande taille à un cochon en lui proposant de participer à la cérémonie. La démission de Sasaki est intervenue quelques semaines seulement après Yoshiro Mori, l’ancien président du comité d’organisation de Tokyo, a également démissionné après avoir fait commentaires sexistes sur les femmes.

Sur Twitter, certaines personnes ont demandé pourquoi Kobayashi avait été licencié pour une vieille routine, mais d’autres ont déclaré que son licenciement n’était pas suffisant. « Le limogeage de Kentaro Kobayashi après la découverte du sketch sur l’Holocauste dans le passé est une mesure rapide », a écrit un affiche. «Mais vont-ils jouer ce que ce gars a dirigé lors de la cérémonie d’ouverture de demain ? Le problème est-il résolu simplement parce qu’il a été licencié ? »

Lorsqu’on lui a demandé si elle regrettait d’avoir poursuivi les Jeux au milieu des scandales qui se déroulaient et de l’augmentation des cas de coronavirus dans le village olympique, Hashimoto a reconnu que les organisateurs de Tokyo étaient « confrontés à tous les problèmes possibles ». Mais, a-t-elle dit, « nous voulons que vous vous souveniez de Tokyo pour avoir surmonté beaucoup de problèmes et avoir réussi ».



#directeur #créatif #cérémonie #olympique #limogé #pour #une #blague #sur #lHolocauste

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *