Kevin Pillar de Mets dit qu’il est «  bien  » après avoir affronté Fastball

Vues: 9
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 7 Second

Kevin Pillar des Mets a été transporté à l’hôpital lundi soir après avoir été touché au visage par une balle rapide lors d’un match contre les Braves d’Atlanta. Quelques heures plus tard, Pillar a posté sur Twitter qu’il «se débrouillait bien» après ce qu’il a même reconnu être un incident effrayant.

Lors de la septième manche du match de lundi à Atlanta, Pillar a été frappé au visage par le lanceur des Braves Jacob Webb. Le terrain, une balle rapide à quatre coutures cadencée à 94,5 milles à l’heure, n’a pas laissé à Pillar le temps de réagir ou de s’écarter.

Pillar descendit immédiatement et se leva du sol avec du sang coulant de son nez. Webb, visiblement bouleversé par l’incident, posa ses mains sur sa tête puis s’accroupit sur le monticule alors que Pillar gisait face contre terre dans la terre à côté du marbre.

Après avoir été soigné par des entraîneurs, Pillar a quitté le terrain seul, le visage couvert de serviettes. Un coureur de pincement l’a remplacé, et les Braves ont également retiré Webb du jeu. Dans la pirogue d’Atlanta, Webb était consolé par au moins deux entraîneurs Braves.

Le jeu a été brièvement interrompu alors que les membres de l’équipe du terrain d’Atlanta couvraient le sang qui était visible près du marbre.

(Attention: cette vidéo montre le terrain frappant Pillar et peut être dérangeante.)

Les Mets ont déclaré que Pillar avait été emmené à l’hôpital pour un scanner. Après le match, Pillar a tweeté un message dans lequel il disait qu’il «allait bien».

«Merci à tous ceux qui ont contacté!» il a écrit. « Moment effrayant mais je vais bien! »

Comme les bases étaient chargées au moment du beaning, Pillar a été crédité d’une course douloureuse au bâton. Les Mets ont remporté la partie, 3-1.

«C’est à peu près aussi écœurant que vous pouvez le voir sur le terrain de baseball quand un enfant est touché comme ça», a déclaré le manager des Braves, Brian Snitker.

Frappé par les lancers ont été à des sommets de tous les temps au cours des dernières saisons, ce qui, combiné à une vitesse accrue des lanceurs, a créé des situations dangereuses pour les frappeurs. Pillar a déjà été frappé à la tête deux fois, MLB.com a signalé, en 2016 contre les Red Sox, lorsqu’il a été touché au casque, et en 2019, contre les Padres, lorsqu’il a été touché à la mâchoire par un lancer de 97 milles à l’heure.



#Kevin #Pillar #Mets #dit #quil #est #bien #après #avoir #affronté #Fastball

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *