English Soccer annonce le boycott des médias sociaux pour protester contre les abus en ligne

Vues: 11
0 0
Temps de lecture:5 Minute, 21 Second

Les responsables du football anglais ont déclaré samedi qu’ils procéderaient à une panne de courant sur les réseaux sociaux le week-end prochain pour protester contre «les abus discriminatoires continus et soutenus subis en ligne par les joueurs et de nombreux autres joueurs liés au football».

Le boycott bénéficie du soutien d’une coalition de groupes, dont la Premier League, la ligue de football la plus riche et la plus prestigieuse du monde, mais aussi la fédération de football d’Angleterre; les deux premiers niveaux professionnels du soccer masculin et féminin; arbitres; le syndicat des joueurs du pays, et d’autres.

L’action est l’effort le plus direct à ce jour par un sport pour faire pression sur les entreprises de médias sociaux comme Twitter, Instagram et Facebook pour qu’elles prennent des mesures contre les abus en ligne, et survient après une saison au cours de laquelle les joueurs, les clubs, les dirigeants d’équipe, les arbitres, les commentatrices et autres ont été la cible d’abus.

Le boycott des médias sociaux fait également suite à une semaine de fureur et de manifestations de rue contre les meilleurs clubs et leurs propriétaires qui ont essayé – et échoué – de créer une Super League européenne séparatiste qui les aurait isolés de nombreuses structures, y compris le système de rémunération, qui ont soutenu le football pendant un siècle. À chacune des manifestations, il y avait des demandes vitrioliques pour les propriétaires d’équipes de vendre.

Les cas de harcèlement ont été bien documentés en ligne. En février, l’attaquant d’Arsenal Eddie Nketiah a publié une photo sur Twitter avec la légende « Travailler avec le sourire! »

Le tweet a été accueilli avec des abus racistes de la part d’un utilisateur de Twitter qui a dit à Nketiah, qui est noir, de quitter le club. Twitter a répondu en suspendant définitivement le compte de l’utilisateur, Sky Sports a rapporté.

Un tel harcèlement a été suscité non seulement par les fans, mais aussi par les comptes de réseaux sociaux des clubs. En décembre, la commentatrice et ancienne footballeuse Karen Carney a supprimé son compte Twitter après avoir reçu une vague d’abus en ligne.

Après une victoire 5-0 de Leeds United contre West Brom, Carney sur Amazon Prime Video Sport s’est demandé si Leeds «exploserait à la fin de la saison». Un extrait de son commentaire a été partagé par le Compte Twitter de l’équipe de Leeds, qui a invité une série de messages haineux envers Carney.

Beaucoup sur Twitter l’ont défendue et ont critiqué les gens des médias sociaux de l’équipe, y compris l’ancien capitaine de Leeds Rio Ferdinand, qui a appelé à la suppression du tweet.

Bethany England, une attaquante de Chelsea, a dénoncé l’équipe des médias sociaux de Leeds pour «comportement atroce».

«Cyberintimider une femme experte et l’ouvrir à des abus en ligne de masse pour avoir FAIT SON TRAVAIL ET AVOIR SON OPINION!» Dit l’Angleterre.

En février, les hauts dirigeants de la Football Association – l’instance dirigeante du football anglais – la Premier League et d’autres organisations a écrit une lettre ouverte à Jack Dorsey, PDG de Twitter, et Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, appelant les dirigeants à mettre fin aux «niveaux d’abus vicieux et offensants» provenant des utilisateurs de leurs plateformes.

«La réalité est que vos plates-formes restent des paradis pour les abus», ont écrit les dirigeants du football. « Votre inaction a créé la conviction dans l’esprit des auteurs anonymes qu’ils sont hors de portée. »

Dans le passé, Instagram, Facebook et Twitter ont pris des mesures, telles que l’interdiction temporaire ou permanente des utilisateurs, mais les problèmes d’abus en ligne ont persisté.

Dans un communiqué de presse annonçant le boycott des réseaux sociaux, qui aura lieu de vendredi après-midi à lundi, le football anglais a appelé le Royaume-Uni à «adopter une législation forte pour rendre les entreprises de réseaux sociaux plus responsables de ce qui se passe sur leurs plates-formes».

Dans le communiqué, Richard Masters, directeur général de la Premier League, a déclaré que la ligue continuerait à pousser les entreprises de médias sociaux à apporter des changements pour empêcher les abus en ligne.

«Le comportement raciste sous quelque forme que ce soit est inacceptable et les abus épouvantables que nous constatons que les joueurs reçoivent sur les plateformes de médias sociaux ne peuvent pas être autorisés à continuer», a déclaré Masters. «Le football est un sport diversifié, qui rassemble des communautés et des cultures de tous horizons et cette diversité rend la compétition plus forte.»

Ce n’est pas la première fois que le football tente de faire la lumière sur le racisme.

Les joueurs et les entraîneurs de la Premier League et d’autres ligues de premier plan, par exemple, se sont agenouillés avant les coups d’envoi toute la saison pour montrer leur soutien au mouvement Black Lives Matter – à l’encouragement des capitaines d’équipes de la ligue et avec le soutien des officiels de la ligue.

Mais certains joueurs et même des équipes entières, frustrés par le manque de progrès concrets sur les questions raciales et sentant que le geste est devenu plus performant que productif, ont récemment cessé de participer.

L’attaquant de Crystal Palace, Wilfried Zaha, a déclaré qu’il était venu voir l’agenouillé comme « dégradant», Et a déclaré qu’il arrêterait de le faire et concentrerait ses efforts ailleurs. Brentford, une équipe du championnat anglais de deuxième rang, a cessé en février de se prendre un genou avant les matchs. Alors que les joueurs dit dans un communiqué qu’ils soutenaient toujours les efforts antiracistes, ont-ils déclaré: «Nous pensons que nous pouvons utiliser notre temps et nos énergies pour promouvoir l’égalité raciale par d’autres moyens.»

Le black-out des réseaux sociaux aura lieu alors que toute une série de matchs dans plusieurs ligues seront joués, dont un entre Manchester United et Liverpool, le champion en titre de la Premier League.

Edleen John, directrice des relations internationales de la Football Association, a déclaré que le football anglais ne cesserait pas de faire pression pour le changement après le week-end prochain.

« Il est tout simplement inacceptable que les gens du football anglais et de la société en général continuent d’être soumis quotidiennement à des abus discriminatoires en ligne, sans conséquences réelles pour les auteurs », a déclaré John. «Les entreprises de médias sociaux doivent être tenues pour responsables si elles continuent de ne pas assumer leurs responsabilités morales et sociales face à ce problème endémique.»



#English #Soccer #annonce #boycott #des #médias #sociaux #pour #protester #contre #les #abus #ligne

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *