Conséquences différées : la Hongrie est sommée de jouer dans des stades vides en punition du comportement de ses supporters.

Vues: 12
0 0
Temps de lecture:1 Minute, 0 Second

L’UEFA a ordonné à la Hongrie, qui a accueilli certaines des plus grandes foules de l’Euro à Budapest, de jouer ses trois prochains matches à domicile à huis clos en guise de punition pour « le comportement discriminatoire de ses partisans » pendant le tournoi. L’organisation a également infligé une amende de 100 000 euros à la fédération hongroise de football (118 000 $).

L’UEFA, l’instance dirigeante du football en Europe, avait ouvert une enquête sur des accusations selon lesquelles des supporters hongrois auraient porté des banderoles homophobes et dirigé des bruits de singe contre des joueurs en visite lors des matches de phase de groupes de la Hongrie à Budapest et à Munich.

La Hongrie a disputé ses deux premiers matchs du tournoi contre le Portugal et la France au Puskas Arena de Budapest, puis s’est rendue à Munich pour son dernier match de groupe, contre l’Allemagne hôte.

L’UEFA avait nommé un inspecteur d’éthique et de discipline le 20 juin pour mener une enquête sur des « incidents potentiellement discriminatoires » lors des matches en Hongrie. Cinq jours plus tard, il a élargi l’enquête pour inclure le jeu en Allemagne.

#Conséquences #différées #Hongrie #est #sommée #jouer #dans #des #stades #vides #punition #comportement #ses #supporters

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *