Ce qu’il faut surveiller dans les essais olympiques d’athlétisme aux États-Unis

Vues: 16
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 24 Second

Et Sam Kendricks, qui a remporté deux championnats du monde de saut à la perche masculin consécutifs, est le grand favori de l’Oregon. Ses chiffres de compétition les plus difficiles sont à Tokyo, où Monde Duplantis, qui a grandi en Louisiane mais concourt pour la Suède, attendra. Duplantis, 21 ans, détient déjà le record du monde mais cherche sa première médaille d’or olympique.

Non, nous n’avons pas oublié Noah Lyles, le champion du monde du 200 mètres masculin. Lyles veut doubler sur 100 et 200 mètres à Tokyo, et sa forme au 100 mètres avance lentement. Il affrontera un champ chargé de 100 mètres à Eugene, en Oregon, titré par des personnalités comme Trayvon Bromell, qui a réalisé le temps le plus rapide au monde cette année, et Justin Gatlin, le quintuple médaillé olympique qui a été suspendu deux fois pour dopage. Les Américains ont le six meilleurs temps au 100 mètres dans le monde cette année – et Lyles n’en fait pas partie.

Le peloton du 1500 m masculin est également compétitif. Matthieu Centrowitz, le champion olympique 2016, s’est blessé l’an dernier et a bénéficié du report. Craig Engels est le champion national 2019, mais il est également réputé pour son mulet. Il y a aussi un groupe de nouveaux venus avec en tête d’affiche Cole Hocker, fraîchement décroché d’un titre NCAA en Oregon, et Hobbs Kessler, le miler du lycée le plus rapide de tous les temps.

L’épreuve de force la plus attendue, cependant, pourrait se matérialiser dans le 400 mètres haies féminin. Aux championnats du monde 2019, Dalilah Mohammed, 31 ans a dû battre son propre record du monde distancer Sydney McLaughlin, l’une des étoiles montantes du sport. Mahomet, le champion olympique à Rio, a travaillé ces dernières semaines pour retrouver la forme après s’être blessée aux ischio-jambiers. McLaughlin, 21 ans, a passé une grande partie du printemps à peaufiner sa vitesse et sa technique tout en participant au 100 mètres haies. Si les deux athlètes sont en bonne santé, leur finale – qui a lieu le dernier jour de la compétition – devrait être un moment fort.

Les essais ont reçu une dure dose de réalité cette semaine lorsque Shelby Houlihan, la détentrice du record américain du 1500 mètres féminin, a été suspendue de la compétition pendant quatre ans après avoir été testé positif pour un stéroïde anabolisant. Houlihan a maintenu son innocence, affirmant qu’elle avait mangé du porc avarié dans un camion de nourriture, et il y a une chance qu’elle fasse toujours la ligne de départ à Eugene. Jeudi, elle figurait sur la liste des concurrents du 1 500 mètres et du 5 000 mètres. Une porte-parole de USA Track and Field dit dans un communiqué qu’un athlète peut « continuer à concourir » tout en faisant appel d’une suspension.



#quil #faut #surveiller #dans #les #essais #olympiques #dathlétisme #aux #ÉtatsUnis

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *