Ce jeu n’était-il pas censé se dérouler en Turquie?

Vues: 9
0 0
Temps de lecture:1 Minute, 57 Second

La réponse courte à cette question ci-dessus est : oui. Les raisons sont plus compliquées et, comme tant de choses de nos jours, toutes liées au coronavirus.

La finale de la Ligue des champions se déroule au Portugal pour la deuxième année consécutive. Cette fois, comme l’année dernière, il s’agissait d’une solution tardive, et à chaque fois elle a nécessité l’accord des responsables turcs, qui a désormais perdu la chance d’accueillir les deux dernières années consécutives.

La décision plus tôt ce mois-ci de déplacer la finale d’Istanbul, qui était récemment rentrée dans un verrouillage lié au virus, est intervenue après des discussions entre les dirigeants européens du football et des responsables du gouvernement britannique, qui avait cherché à amener le jeu à Londres, est tombé en panne sur les différences concernant les quarantaines et les tests, entre autres problèmes.

Lorsque ces pourparlers ont échoué, la fédération portugaise de football a levé la main et a proposé d’être à nouveau un refuge. De mon collègue Tariq Panja plus tôt ce mois-ci :

Les discussions sur un déménagement ont été menées à bien rapidement. Après que City et Chelsea aient confirmé la finale entièrement anglaise et que les discussions tournaient autour d’un changement de lieu, Tiago Craveiro, le directeur général de la fédération portugaise de football, a contacté l’UEFA. Les responsables de l’organisme de football étaient alors sous le choc de l’annonce soudaine de ce jour-là selon laquelle les voyageurs britanniques étaient confrontés à de sévères restrictions pour tout voyage en Turquie. Cela a créé une crise qui est allée bien au-delà des questions sur l’accès des fans.

Les joueurs des deux côtés ont été confrontés à la perspective de devoir s’isoler pendant 10 jours à leur retour en Grande-Bretagne, créant des doutes sur leur participation au Championnat d’Europe, la compétition des équipes nationales organisée par l’UEFA qui est la deuxième en taille et en importance seulement après la Coupe du Monde de la FIFA. .

Avec le Portugal sur la liste verte britannique – et donc soumis à des règles de voyage beaucoup moins strictes – Craveiro a proposé d’organiser la finale dans un court délai. Porto a été choisi car il n’a pas eu l’occasion d’organiser des matchs de Ligue des champions l’année dernière lorsque l’événement était confiné dans sa bulle de Lisbonne.

#jeu #nétaitil #pas #censé #dérouler #Turquie

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *