Bruce Brown est le «  couteau suisse  » des filets

Vues: 6
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 1 Second

Au moment où il a eu 13 ans, Brown avait atteint 6 pieds 1 et 145 livres. Il a commencé à concourir pour le Boston Amateur Basketball Club, une équipe de voyage pour jeunes, sous la direction de Leo Papile, un dépisteur des Los Angeles Clippers qui a déjà travaillé pour les Celtics.

La mère de Brown, Roberta, a vu ses capacités athlétiques et voulait qu’il ait accès à plus de ressources éducatives à Wakefield. Alors Brown s’est réveillé à l’aube pour monter dans un bus pour la banlieue. À sa dernière année, il était à la Vermont Academy et les scouts des collèges de la Division I de tout le pays appelaient Simpson, Papile et Alex Popp, son entraîneur à la Vermont Academy, pour s’enquérir de lui.

Brown ferait un trajet de trois heures en bus pour Boston depuis le Vermont le jeudi soir, suivrait ses cours de lycée à distance le vendredi, puis s’envolait pour l’Indiana, Los Angeles ou Philadelphie pour des matchs avec l’équipe BABC.

Les parents de Brown avaient divorcé et sa mère avait déménagé à Atlanta pour un emploi chez Delta Air Lines, et il était incapable de rester avec son père dans la région de Boston. Papile l’a installé dans un petit appartement au sous-sol sous une pizzeria populaire de New York dans un immeuble qu’il possédait à Roxbury. Connu familièrement sous le nom de The Club parmi les joueurs du BABC, le bâtiment servait de bureau et de chambre d’hôtes, a déclaré Papile. «Bruce pouvait monter les escaliers en courant et ils le brancheraient avec de la pizza», dit-il. « C’était très familial.

Avec les conseils de Papile, Simpson et d’autres, Brown a choisi de jouer au basket-ball universitaire en Floride pour l’Université de Miami et a passé deux saisons sous la direction de l’entraîneur Jim Larranaga, avec une moyenne de 11,7 points, 6,2 rebonds et 3,5 passes décisives en 52 matchs, 48 ​​comme partant. Il a visité Wakefield entre ses deux saisons et Simpson a ouvert le gymnase de l’école pour qu’il s’entraîne – le même gymnase où il a ébloui ses pairs et ses entraîneurs, avec des dunks et avec sa ténacité.

«C’est ce joueur aux cols bleus et aux lacets serrés qui obtiendra le ballon par tous les moyens nécessaires», a déclaré Papile. «Ce rôle est inestimable dans une super équipe comme les Nets.»

#Bruce #Brown #est #couteau #suisse #des #filets

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *