Billy Conigliaro, gardien de la flamme de baseball de son frère, décède à 73 ans

Vues: 21
0 0
Temps de lecture:3 Minute, 8 Second

Billy Conigliaro, le premier choix au repêchage de l’histoire des Red Sox, qui a débuté dans le champ extérieur de Boston avec son frère étoilé Tony et a ensuite passé des années à prendre soin de lui après une crise cardiaque, est décédé mercredi à son domicile de Beverly, Mass. Il avait 73 ans.

Sa mort a été annoncée par l’équipe. Aucune cause n’a été donnée.

Bien qu’il ait fini par remporter une bague de la Série mondiale avec les Oakland A’s en 1973, Billy Conigliaro a toujours fait partie de la tradition de la Nouvelle-Angleterre, à jamais lié par ses racines locales et les événements tragiques entourant son frère aîné.

Né à moins de 10 miles de Fenway Park à Revere, Massachusetts, le 15 août 1947, Billy Conigliaro a été choisi cinquième au classement général de Swampscott High School en 1965, lors du premier repêchage amateur de la Major League Baseball.

Il a fait ses débuts dans la grande ligue en tant que coureur de pincement en avril 1969, le même mois où son frère est revenu après près de deux ans d’une haine qui avait fait dérailler sa carrière All-Star.

Cinq jours plus tard, Billy a fait son premier départ, frappant deux circuits à Boston. Il en a frappé un autre le lendemain, mais il n’en avait qu’un de plus cette saison.

Sa meilleure saison a été 1970, quand il a joué 114 matchs et a frappé .271 avec 18 circuits et 58 points. La saison suivante, il a frappé 26 doubles et 11 circuits en 101 matchs.

Dans l’ensemble, Billy Conigliaro a joué 247 matchs pour les Red Sox jusqu’en 1971. Il a été envoyé aux Brasseurs de Milwaukee dans un échange de 10 équipes en 1972 et a soudainement pris sa retraite. Il est revenu avec Oakland en 1973 et a disputé trois matchs dans la Série mondiale alors que les A battaient les Mets. Une blessure au genou a mis fin à sa carrière après cette saison.

Conigliaro a disputé ses deux premières saisons de championnat aux côtés de son frère, une énorme star pour une franchise qui n’avait pas remporté la Série mondiale depuis 1918.

Tony Conigliaro a fait ses débuts pour Boston en 1964 à 19 ans et a remporté le titre de circuit de la Ligue américaine l’année suivante. Un mois après avoir joué dans le All-Star Game 1967, alors que Boston était en route pour un championnat, il a été touché à la pommette par une balle rapide des Angels Jack Hamilton. Il a subi des blessures graves, y compris des dommages permanents à son œil gauche.

Il est revenu dans les ligues majeures en 1969 et, malgré une vue limitée, a frappé 20 circuits cette année-là et 36 en 1970, jouant aux côtés de son frère.

Tony Conigliaro travaillait en tant que présentateur sportif à San Francisco lorsqu’il a auditionné pour un poste de diffuseur avec les Red Sox en 1982. Selon toutes les indications, il était prêt à obtenir le poste lorsqu’il a eu une crise cardiaque alors que Billy le conduisait à l’aéroport en Boston.

Plus tard, il a eu un accident vasculaire cérébral et était dans le coma. Billy a consacré une grande partie de sa vie à prendre soin de lui jusqu’à La mort de Tony en 1990 à 45.

Au cours des 31 dernières années, Billy Conigliaro avait siégé au comité du prix Tony Conigliaro, décerné chaque année par les Red Sox à un joueur majeur de la ligue qui «a surmonté l’adversité grâce aux attributs d’esprit, de détermination et de courage qui étaient les marques de commerce de Tony. C. »

Ses survivants comprennent sa femme, Keisha, et un frère, Richie.

#Billy #Conigliaro #gardien #flamme #baseball #son #frère #décède #ans

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *