Allyson Felix se qualifie pour ses cinquièmes Jeux olympiques.

Vues: 15
0 0
Temps de lecture:1 Minute, 54 Second

Allyson Felix s’est qualifiée pour ses cinquièmes Jeux olympiques, où elle visera à devenir la deuxième athlète d’athlétisme la plus décorée de l’histoire olympique.

Felix s’est qualifié pour les Jeux olympiques du mois prochain à Tokyo en terminant deuxième de la finale du 400 mètres aux essais olympiques, avec un temps de 50,02 secondes. Felix, qui a commencé à l’extérieur dans le couloir huit, était en quatrième place dans le virage jusqu’à la dernière ligne droite, mais a rattrapé deux concurrents pour réserver son billet d’avion pour Tokyo. La foule à Hayward Field lui a fait une ovation debout.

À Tokyo, elle courra à la fois le 400 mètres et le relais 4×400 mètres. Une médaille dans les deux lui donnerait 11 médailles olympiques en carrière, dépassant Carl Lewis et lui laissant une de moins que Paavo Numi, le « Finn volant » qui a remporté de nombreuses médailles de distance dans les années 1920.

Aux côtés de Felix sur 400 mètres à Tokyo, Quanera Hayes et Wadeline Jonathas. Hayes a réalisé le sixième temps en extérieur cette saison, tandis que Jonathas a le huitième temps et a pris la quatrième place aux championnats du monde 2019.

Felix, 35 ans, a participé pour la première fois aux Jeux olympiques à l’âge de 18 ans en 2004 à Athènes, où elle a remporté une médaille d’argent au 200, l’épreuve dans laquelle elle s’est spécialisée tout au long de sa carrière. Mais elle a remporté l’argent au 400 m il y a cinq ans à Rio et a fait partie de trois équipes de relais 4×400 mètres médaillées d’or consécutives.

Les dernières années ont apporté un certain nombre de défis à Felix. Sa fille, Camryn, qui a fait plusieurs apparitions aux essais, est née par césarienne d’urgence à 32 semaines en 2018. Camryn, ou Cammy comme l’appelle Felix, n’a pas tardé à rejoindre Felix sur la piste après sa qualification. pour Tokyo.

Felix a expliqué plus tard comment son sponsor, Nike, ne l’a pas soutenue pendant cette période et ne garantirait pas dans les contrats futurs qu’elle « ne serait pas punie si je ne faisais pas de mon mieux pendant les mois entourant l’accouchement », comme elle écrit dans le New York Times. Félix est maintenant sponsorisé par Athleta.

#Allyson #Felix #qualifie #pour #ses #cinquièmes #Jeux #olympiques

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *