«  Absolument oui  »: les Jeux de Tokyo se dérouleront, déclare le CIO

Vues: 9
0 0
Temps de lecture:3 Minute, 26 Second

TOKYO – Les Jeux olympiques de 2020 reprogrammés se poursuivront même si l’état d’urgence est déclaré dans la ville cet été, a déclaré vendredi un haut responsable des Jeux olympiques, rejetant à nouveau la suggestion selon laquelle la pandémie de coronavirus pourrait forcer le report ou l’annulation d’une vitrine sportive mondiale cela a déjà été retardé d’un an.

«Nous avons réussi à voir cinq sports organiser des épreuves tests pendant un état d’urgence», a déclaré John Coates, vice-président du Comité international olympique, lors d’une conférence de presse à la fin d’une réunion virtuelle de trois jours pour aborder les préparatifs. «Tous les plans pour protéger la sûreté et la sécurité des athlètes sont basés sur les pires circonstances possibles. La réponse est donc absolument oui.

Sondages au Japon ont montré qu’une majorité significative de citoyens préféreraient un autre report ou annulation des Jeux, qui devraient s’ouvrir le 23 juillet – neuf semaines jour pour jour à compter de vendredi – et se terminer début août.

Dans une lettre envoyé vendredi aux comités nationaux olympiques, aux athlètes, aux diffuseurs et à d’autres, Coates, qui préside la commission de coordination du CIO pour Tokyo, a déclaré que l’organisation était désormais «très axée sur la livraison».

«Nous le faisons pour les athlètes», a déclaré Coates lors de sa conférence de presse. «Le désir des athlètes est plus grand que jamais. Nous voulons donner aux athlètes la possibilité de concourir. »

Coates a déclaré que les récents sondages reflétaient l’humeur du pays en ce moment, mais que « je m’attends à ce que le nombre de vaccinations augmente, l’opinion publique s’améliorera. »

Mais si l’opinion populaire ne s’améliore pas, il a déclaré: «Alors notre position est, nous devons simplement nous assurer que nous continuons notre travail. Et notre travail est de nous assurer que ces Jeux sont sûrs pour tous les participants et toutes les personnes qui pourraient entrer en contact avec les participants.

Coates a déclaré qu’il s’attendait à ce que 80% des athlètes arrivés pour les Jeux soient vaccinés, et il a noté que certains pays – y compris son Australie natale – s’apprêtent à vacciner les journalistes et d’autres se dirigent vers les Jeux.

Le Japon est derrière de nombreux pays riches pour administrer des vaccins contre les coronavirus à ses citoyens – seulement 4,1% de la population a reçu des doses – et pour le moment, seuls les agents de santé et les personnes âgées sont éligibles.

Vendredi, dans un effort pour accélérer les vaccinations, le Japon a approuvé les vaccins Moderna et AstraZeneca pour une utilisation chez les adultes, offrant au pays de nouvelles options indispensables. Auparavant, seul le vaccin Pfizer avait été autorisé au Japon.

Le Japon est au milieu d’une quatrième vague d’infections, et Tokyo et huit autres préfectures sont sous un état d’urgence qui durera au moins jusqu’à la fin de ce mois. Le Japon signale environ 5 500 cas par jour, contre environ 1 000 par jour début mars.

Seiko Hashimoto, présidente du comité d’organisation, a décrit les mesures qui, selon elle, assureraient la sécurité des Jeux, y compris du personnel médical supplémentaire et des tests. Mais elle a reconnu que beaucoup au Japon «se sentent mal à l’aise à l’idée que des gens viennent de l’étranger et se mélangent».

Les membres des médias d’information et d’autres personnes présentes aux Jeux verront leurs déplacements et leur accès aux athlètes limités, ont déclaré les organisateurs. En réponse à une question sur ces limites, Toshiro Muto, le directeur général des Jeux, a déclaré que les règles étaient «basées sur des consultations avec diverses parties et nous pensons qu’elles sont scientifiquement nécessaires».

Il a déclaré que le soi-disant manuel des Jeux Olympiques pour les médias d’information – une liste évolutive de directives émises par les organisateurs – n’a pas été rédigé pour limiter leur capacité à rendre compte ou à se déplacer librement pendant leur séjour au Japon.

«Le manuel n’a pas été compilé dans le but de restreindre la liberté de la presse», a-t-il déclaré. «Ce sont des contre-mesures Covid-19 conçues pour protéger la vie des gens.»

Hikari Hida a contribué au reportage.



#Absolument #oui #les #Jeux #Tokyo #dérouleront #déclare #CIO

À propos de l\'auteur de l\'article

Dernières nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *